You might want to visit our North American website:

Une solution plus efficace à moindre coût

AstraZeneca, Waltham, Massachusetts

Lorsque AstraZeneca a agrandi son site de Waltham dans le Massachusetts, des nouveaux systèmes de ventilation furent requis, tant pour les bâtiments administratifs que pour les laboratoires de recherche et développement.

Des poutres climatiques aux modules de confort

AstraZeneca avait une expérience antérieure des poutres climatiques. L’entreprise s'intéressait maintenant à la distribution d’air à quatre voies, une technologie qui n’était pas encore largement répandue aux USA à l’époque. La diffusion à quatre voies offrait le potentiel de réduire les coûts en ayant moins de poutres, mais aussi d’améliorer les performances de refroidissement grâce à des unités plus compactes fixées au plafond. Cette solution permettait également d’inclure quelques zones de laboratoire du site.

Le modèle PARASOL fournissait des avantages majeurs

PARASOL permettait d’augmenter de manière significative la zone d’échange d’air sans devoir utiliser plus d’espace au plafond pour installer le système. Les modules fournissaient un débit d’air supérieur, de surcroît réglable, et étaient plus facilement adaptables aux différents aménagements de bureaux lors de conversions ou rénovations. La quantité de débits d’air de refroidissement, y compris les vannes de régulation et les raccords de tuyaux a, quant à elle, pu être réduite. En additionnant tous ces éléments, la solution obtenue était plus rentable que les poutres froides classiques.

Grâce au débit d’air plus lent, le confort acoustique a pu être grandement amélioré. Les modules compacts et esthétiques étaient extrêmement fiables et ne comportaient pas de pièces mobiles, réduisant ainsi le besoin d’une maintenance régulière.

Swegon industrilokal astra zeneca

20% d’économies et une meilleure utilisation de l’espace

20% d’économies estimées par rapport à d’autres solutions. De plus, les modules PARASOL fournissent des débits d’air optimisés et équilibrés par rapport à des système de ventilation classiques, permettant d'augmenter l'occupation des bureaux d'une à deux personnes, en moyenne, si le besoin s'en fait sentir.

Solution technologique

L’air entrant est filtré à trois reprises avant de pénétrer dans le bâtiment. Un système de refroidissement central fournit à tous les bâtiments de l’eau à une température comprise entre 11 et 15°C (selon la saison). Une station de mélange à température contrôlée au dernier étage de chaque bâtiment maintient l’eau légèrement au-dessus de 15°C dans une boucle d’alimentation, rendant ainsi inutile de drainer les condensats dans les flux de refroidissement.

 

L’air primaire entrant est refroidi et mélangé à l’air recyclé avant d’entrer dans les boucles. L’air primaire crée une surpression dans les espaces de bureaux au-dessus des laboratoires connectés et est transféré via des grilles au-dessus du plafond et dans les laboratoires sous forme d’air entrant, ce qui permet de réaliser des économies d’énergie supplémentaires.

Swegon astra zeneca