You might want to visit our North American website:

La rénovation d'une école des 30 glorieuses

La rénovation d'une école des 30 glorieuses

L'après-guerre fut marqué par une pénurie de logements et la France enregistrait des retards considérables en matière de construction par rapport à ses voisins européens.

L'état considéra que ce retard s'expliquait notamment par nos modes de construction très artisanaux et par conséquent, il lança une politique de modernisation. Au niveau des bâtiments scolaires, c'est l'époque de la mise au point de la « trame » de 1,75m. Cette trame correspond à la largeur d’un couloir, les salles de classes devant correspondre à une surface de cinq trames sur quatre. De plus comme la plupart des élèves devaient être droitiers, les flux de lumières se faisaient sur la gauche de la salle...  

Cette architecture des 30 glorieuses est d'ailleurs repris dans bon nombre d'établissements scolaires en France. Le lycée Jean Moulin à Bézier, inauguré en 1964, en est le parfait exemple: les bâtiments, dessinés par Jean Prouvé (qui collabora avec Le Corbusier) comportent des lignes modernes et élancées, des formes abstraites, blanches, formant de longs éléments de maçonnerie et de grands espaces vitrés. 

Ce style représente un véritable héritage de cette période d’après-guerre. Ainsi, il n’est pas surprenant que le lycée de Bézier fut classé à l’aube des années 2000 comme Monument Historique. 

Depuis fin 2019, le lycée Jean Moulin a subi un véritable lifting car certains des bâtiments étaient en très mauvais état. Et la nature des travaux entrepris cette année porta notamment sur le désamiantage, l’isolation thermique, l’acoustique, l’étanchéité et la restructuration des espaces. 

Pour les besoins thermiques, un système climatique complet, fonctionnant à la demande fut installé. 

Ce système permet de moduler les débits d’air en fonction des besoins et du taux d’occupation des pièces.

Grâce à la technologie du sans-fil, tous les équipements communiquent entre eux : on passe ainsi de produits indépendants à un système connecté intelligent. Aucune configuration n'a été nécessaire sur les produits: l'installation s'est résumée à appairer les produits en utilisant un scanner et une tablette. La mise en service s’est alors faite de manière automatique.  

2.jpg

Ce système climatique, appelé WISE, est certes plus complexe et plus coûteux à mettre en œuvre, mais il regroupe tous les éléments nécessaires pour créer un environnement intérieur optimal, apporter d’importantes économies d’énergie et faciliter l’exploitation du bâtiment. En un seul coup d'œil, l'exploitant obtient toutes les informations relatives au climat sans complication et sans confusion: température, débit d’air, concentration de CO2 et COV (ppm) peuvent être surveillés et visualisés pièce par pièce afin de traiter de manière plus précise la qualité de l’air intérieur.

Les salles virtuelles permettent d’assigner une fonction à chaque pièce (bureau, open-space, salle de réunion) afin de réguler les débits d’air, et de procéder à des modifications, pratique dans le cas de réaménagement des espaces. 

LJMB2.jpg

Des capteurs ont été installés aux quatre coins du bâtiment afin de relever la température, l’humidité mais aussi les niveaux de dioxyde de carbone et les composés organiques volatils. Les 5 centrales de traitement d’air GOLD sont alors en mesure d’adapter les débits d’air en fonction de ces relevés afin de fournir un air de qualité.

3.jpg

4.jpg

Également, différents types de diffuseurs – EAGLECOLIBRIVIREO – ont été installés afin de coller au plus près aux exigences et besoins de chaque salle en garantissant ni bruit ni courant d’air..