Swegon explique la ventilation à la demande

Comme leur nom l’indique, les systèmes de ventilation à la demande VAV et DCV sont des solutions de régulation automatique ou manuelle du débit d’air assurant une ventilation exacte à un moment donné, contrairement au système CAV où le débit d’air est constant. Lorsqu’un local est vide, la ventilation est réduite et si le taux d'occupation est important, le système augmentera le débit d’air dans la zone concernée. Ce guide explique le principe de fonctionnement.

Économiser de l’énergie en préservant un confort climatique

La raison pour laquelle le débit d’air est ajusté est simple. Il n’est pas nécessaire de fournir un volume d’air identique lorsqu’une pièce est occupée et lorsqu’elle est vide. Avec un système CAV, le débit d’air est constant et est souvent réglé sur un volume d’air supérieur pour éviter que le débit soit faible lorsque la pièce est pleine. Évidemment, cela signifie que la même quantité d’air est fournie même lorsque la pièce est totalement vide. La solution, c’est la ventilation à la demande. Les systèmes de VAV et DCV sont des systèmes de ventilation à la demande qui vous aident à économiser de l’énergie.

Un objectif – deux systèmes différents

VAV OU DCV

Les systèmes VAV et DCV remplissent le même objectif : adapter la ventilation et la climatisation en fonction des différents niveaux d’activité qui se déroulent dans nos locaux. En général, le recours à un système plus avancé permet de réaliser des économies d’énergie plus importantes et d’optimiser le confort climatique. Bien entendu, il y a également des applications où un système plus élémentaire convient parfaitement. Dès lors, quels sont les différences et les avantages des deux options ?

VAV – Variable Air Volume (système à débit d’air variable)

  • Simple régulation à la demande – le débit d’air peut varier en cours de fonctionnement et s’adapter par ex. à la température ou à la qualité de l’air
  • Souvent, cela signifie des investissements pour des projets plus modestes qu’avec un système DVC
  • Répond souvent aux besoins de projets plus simples tels que les écoles maternelles ou de petite taille
  • Permet souvent de réaliser de belles économies d’énergie par rapport à un système CAV (à débit constant)

DCV – Demand Controlled Ventilation (ventilation à la demande)

  • Gestion avancée de la demande – adapte les débits d’air et la température en fonction des besoins et du statut de présence dans les locaux, par ex. selon différentes préprogrammations
  • Opportunités accrues de confort adapté aux différents besoins des clients
  • Il est souvent possible de combiner des produits à induction par air et par eau pour créer un système complet de climatisation intérieure
  • Important facteur contribuant à une bonne classification dans différents programmes de certification tels que BREEAM, WELL et LEED
  • Opportunités accrues d’économies d’énergie, ce qui constitue surtout un avantage dans les bâtiments où la ventilation et la climatisation représentent une grande consommation d’énergie

Avancé, mais pas compliqué !

RÉGULATION AUTOMATIQUE

Que ce soit pour la santé ou le bien-être, nous voulons évidemment que les locaux que nous occupons soient correctement ventilés. Dans la plupart des bâtiments, le niveau d’activité varie selon le moment de la journée, de sorte qu’on ventile souvent des pièces vides comme si elles étaient totalement occupées !

Pour y remédier, le système le plus avancé est la DCV (ventilation à la demande). En l’occurrence, « avancé » signifie un système intelligent techniquement plus développé sans pour autant devenir plus complexe. Cela crée une série d’opportunités supplémentaires d’optimisation du confort et de réduction des coûts en évitant de consommer inutilement de l’énergie.

Trois fonctions de base avec la DCV :

  • L’air va là où on en a besoin
  • Toujours sans paliers
  • Toujours de manière supervisée

Le système DCV assure la régulation en fonction des paramètres suivants :

  • Température – pour conserver la bonne température dans la pièce
  • Qualité de l’air – pour garantir un climat confortable et sain dans la pièce
  • Humidité – pour que le bâtiment ne soit pas exposé à une humidité favorisant le développement de moisissures
  • Taux d’occupation – pour économiser l’énergie

Comme la ventilation s’effectue sur base de la présence et des besoins, le système fonctionne en « mode économie » dès que les besoins sont réduits à l’intérieur du bâtiment

Solutions pour systèmes à la demande

Pourquoi une ventilation à la demande ?

Des études menées notamment dans des écoles ont montré que le taux d’occupation dans différents espaces est généralement faible, de sorte qu’un système capable d’adapter la ventilation et la climatisation en fonction de la demande permet d’économiser jusqu’à 80% de l’énergie de ventilation et 40% de l’énergie requise pour le chauffage et le refroidissement. Qui plus est, le système requiert habituellement des unités de ventilation et des refroidisseurs de plus petite taille, ce qui réduit l’investissement initial. La même chose s’applique à de nombreux autres types de locaux, par exemple des bureaux, résidences et hôtels.

Présence dans les classes pendant les heures de cours
TeknDr. Dennis Johansson, Presence in Buildings - Measurements and Estimates, 2010

 

Il apparaît ici clairement qu’en termes de développement durable, d’économie d’énergie et de respect de l’environnement, cela n’a aucun sens de ventiler des locaux à plein régime 24/24 h. Souvent, ce n’est même pas nécessaire pendant les heures les plus actives de la journée. Il existe des systèmes qui permettent de consommer peu d’énergie en maintenant un excellent climat intérieur, avec des économies à la clé. Un simple système VAV peut suffire pour les petits projets où les exigences sont relativement modestes et où le facteur du coût de l’investissement est un élément décisif. Pour les projets où les exigences en termes de climat intérieur sont plus élevées et où le bâtiment doit être certifié selon un programme de construction basé sur l’écologie ou le bien-être, des systèmes DCV plus avancés sont requis.

 

L’occupant

Ces dernières décennies, si la nature de nos loisirs et le temps que nous y consacrons ont considérablement changé, l’humain continue fondamentalement à fonctionner comme il le fait depuis des milliers d’années. En partant de l’être humain pour concevoir nos systèmes de climatisation intérieure, nous pouvons créer des conditions de confort qui ont un impact positif sur nos performances et notre santé à long terme.