You might want to visit our North American website:

Ecoles

Les études ont prouvé qu’une ventilation appropriée permet des gains considérables en matière de dépenses de santé et d’énergie.

Depuis que nous isolons de plus en plus les bâtiments et que nous colmatons les moindres ouvertures, l’air intérieur n’est plus renouvelé naturellement. Il en résulte que l’air intérieur est souvent plus pollué que l’extérieur. 

Pendant les heures de cours, les élèves respirent de l’air non renouvelé et de piètre qualité. Les conséquences sont des odeurs désagréables, des irritations aux yeux et des maux de tête. Mais aussi, et c’est le plus inquiétant, l’air vicié provoque de fortes variations du taux de CO2. Lorsque le taux de CO2 est élevé, cela rend les élèves turbulents et nerveux. Ils perdent ainsi leur concentration et leur faculté de mémorisation diminue considérablement. Pas besoin de dire qu’une atmosphère intérieure saine est nécessaire, et c’est de notre devoir que d’offrir à nos enfants un environnement d’études adéquat.

Suivant plusieurs études, l’air intérieur dans les classes d’écoles est de deux à cinq fois plus pollué que l’air extérieur. L’exposition aux polluants intérieurs est un des facteurs majeurs de déclenchement d’asthme et de propagation de la plupart des infections et allergies.

Des recherches ont montré que, lorsque le taux de ventilation est doublé, les performances des élèves en classe augmentent de 14% .

Economies d’énergie, santé et apprentissage... Ce que la science nous apprend sur les environnements éducatifs. 

Une solution serait d'ouvrir fenêtres et portes

Mais cela crée des courants d'air, expose aux bruits de l'extérieur et provoque un gaspillage énergétique

Une bien meilleure solution est la ventilation mécanique. Un système double flux garantit un air sain en permanence. Les unités avec échangeur à plaques à haut rendement permettent en outre de récupérer un maximum de calories tout en limitant la consommation électrique.

REGULATION CO2
Au cours d’une journée scolaire, le taux de CO2 varie considérablement. Ce taux peut atteindre jusque 2700 ppm à certains pics de la journée. Grâce à la ventilation dans les classes, le taux de CO2 peut être largement réduit et stabilisé à 900 ppm. 

Mais ventiler à pleine puissance H24 n’est pas une pratique durable  

Et même pendant les heures les plus actives de la journée

On sait que le degré d'utilisation réelle des différents types de salles dans les écoles varie beaucoup, mais de façon générale, le taux d'occupation tend à être faible du fait que les élèves changent de salles régulièrement en fonction de la discipline étudiée. Des salles tendent par contre à être plus utilisées que d’autres (ex. gymnase).

Ainsi, la ventilation complète de ces espaces, quelle que soit leur faible occupation, gaspille des ressources et entraîne souvent un surdimensionnement des équipements de ventilation (centrales de traitement d'air, conduits, etc.).

 

Pourquoi un système climatique fonctionnant "à la demande" dans les bâtiments d'enseignement?

Il existe deux systèmes de ventilation pour les bâtiments d'enseignement

  • Système décentralisé pour les petites structures (crèches, haltes garderies, écoles élémentaires)
  • Système centralisé pour les grandes structures (groupes scolaires et universités)

Ventilation décentralisée

La ventilation dite décentralisée offre une très grande flexibilité au niveau de l’installation et est facile à mettre en oeuvre. Il existe de nombreux modèles qui permettent de choisir l’unité et l'installation en fonction de la configuration et la taille de chaque salle de classe.

Concrètement, des centrales de traitement d’air double flux compactes sont placées directement dans une salle de classe (faux plafond ou le long d’un mur) ou bien dans un placard. Le retour sur investissement d’une ventilation décentralisée est généralement garanti au bout de deux ans.

Cas pratique

L’idée ici est de bénéficier des avantages d’une ventilation double flux sans devoir disposer d'un réseau de gaines trop encombrant. Ce système permet aussi de protéger les enfants et les enseignants du bruit et de la pollution émanant de l'environnement extérieur. 

La régulation simple permet d'adapter les débits d'air en fonction des besoins de chaque classe. Il est possible d’asservir la régulation à une programmation horaire, un capteur de CO2 ou d’humidité. 

Lycée des canuts à Vaulx-en-Velin

Nos réalisations

Plus d’informations

Ventilation centralisée

Cette installation est particulièrement conseillée dans les milieux urbains et pour les programmes neufs du fait de l’encombrement des réseaux. Concrètement, le système centralisé est composé d’une ou plusieurs centrales de traitement d’air double flux placées directement en toiture ou dans des locaux techniques. 


Cette installation présente le même avantage qu'une solution décentralisée, à savoir la maîtrise sur l'environnement intérieur (élimination des polluants, maîtrise de la température et de l’hygrométrie). Cependant, un système centralisé offre d'importantes économies d'énergie du fait que le système climatique est rationnalisé et les frais liés à la maintenance et à l'entretien sont moindres.

Accéder à notre guide complet

Economies d’énergie, santé et apprentissage : ce que la science nous apprend sur les environnements éducatifs.

Avantages et inconvénients des différents systèmes de ventilation :

  • Système décentralisé dans les écoles, pour les petites structures (crèches, haltes garderies, écoles élémentaires)
  • Système centralisé pour les grandes structures (groupes scolaires et universités)

Rappel de la norme NF DTU 68.3

Quelques cas concrets dans le Val-de-Marne

Des écoles plus "intelligentes" avec un système climatique à la demande

Les différents produits de traitement d’air, diffusion, production de chaud et de froid.

Plus d’informations

Articles liés sur notre blog

Ventilation double flux dans les écoles : une solution pourtant simple et abordable

En tant que fabricant et spécialiste de la ventilation et traitement d'air depuis plus de 60 ans, nous sommes quelque peu perplexes devant les moyens et les mesures adoptées en cette période de crise sanitaire: la ventilation repose sur un concept plutôt simple. Il s'agit d'extraire l'air vicié et le remplacer par de l'air neuf, mais il ne faut pas le faire de n’importe quelle manière…

 

Qualité d'air, un sujet insaisissable ? 

Les gens en général comprennent la question de la température et même, dans une certaine mesure, de l'humidité relative et son importance pour la santé et le confort, mais l'argument de la qualité de l'air reste souvent insaisissable!

 

Les écoles de demain

Pour les bâtiments d'enseignement, la stratégie immobilière actuelle doit bien évidement tenir compte de l’évolution démographique du secteur géographique concerné et de l’usage de chaque pièce dans les bâtiments d'enseignement. Mais elle doit également tenir compte des besoins futurs…

 

Les écoles, un vaste chantier de rénovation

Alors qu’aux Etats-Unis on estime qu’un tiers des établissements scolaires ont besoin de rénovations importantes et que la même proportion possède un système CVC « inadapté »(1), il n’existe aucun audit en France qui dresse un état des lieux général de la situation.