Climatisation à induction par air ou par eau ?

L’air et l’eau peuvent tous deux être utilisés pour le refroidissement des locaux. Les atouts d’un système à induction par eau sont que l’équipement prend moins de place, l’unité elle-même étant plus petite, et que l’eau est un meilleur conducteur d’énergie que l’air. En revanche, un système à induction par air présente l’avantage d’être moins complexe, moins cher à l’installation, capable de produire des volumes d’air plus importants et permet d’utiliser le free cooling.

Il y a donc plusieurs facteurs intervenant dans le choix de tel ou tel système. Le coût, l’esthétique, les aspects pratiques sont autant de facteurs à prendre en considération de même que l’espace disponible dans le bâtiment.

Induction par eau – les facteurs spatiaux sont essentiels

Avec cette solution, les pièces sont refroidies individuellement par un système à induction par eau. Le système existant à induction par air est dans ce cas uniquement utilisé pour atteindre des critères de qualité d’air. Dans le cas d’une conversion ou d’une rénovation, un système de climatisation à induction par eau est généralement préférable étant donné qu’il est relativement facile d’installer les circuits de distribution d’eau froide dans le bâtiment. Les systèmes de climatisation à induction par eau peuvent également être indiqués dans les constructions neuves vu qu’ils prennent moins de place dans le faux plafond qu’un système à induction par air. Dans certains bâtiments très hauts, cela peut même permettre de « récupérer » des étages supplémentaires.

Voici quelques-unes des applications les plus courantes des systèmes de climatisation à induction par eau où il faut fournir une puissance de refroidissement élevée avec des débits d’air faibles ou moyens : salles de conférence, magasins, salles de cours, restaurants, bureaux, salles informatiques, hôtels et banques.

Induction par air – économies et besoins dictent la méthode de refroidissement et non l’inverse

Dans les systèmes à induction par air, le débit d’air est généralement déterminé par la puissance de refroidissement. Le système doit être capable de refroidir suffisamment 24 heures sur 24 pendant toute l’année. Il existe deux types de refroidissements à induction par air : à débit constant ou variable.

Dans les bâtiments existants, modifier les circuits est à la fois un défi et une opération coûteuse. Lorsque les puissances de refroidissement doivent être atteintes alors que les circuits existants ne permettent pas de transporter des débits d’air suffisamment élevés, la solution consiste à installer un système de climatisation à induction par eau. Dans les situations nécessitant potentiellement des débits d’air élevés ou moyens et variables, un refroidissement à induction par air est la solution idéale : Salles de conférence, magasins, salles de cours, restaurants, industries légères, salles blanches dans les hôpitaux et les industries spécialisées, centres commerciaux et centres sportifs.